Le crédit interdit bancaire

 
Vous avez vraiment besoin d’une solution de financement, mais êtes fiché à la Banque de France ? Ne perdez pas espoir parce qu’il existe aujourd’hui des offres de crédit interdit bancaire.



Il s’agit de véritables opportunités qui vous permettront d’emprunter en cas d’urgence, et ce, malgré le fait que vous êtes FICP ou interdit de crédit, ce qui confirme que vous avez déjà eu des soucis avec le remboursement de vos emprunts précédents et cela représente souvent un frein au niveau des établissements de crédit qui tendent à réduire les risques de non-remboursement des mensualités. Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt pour interdit bancaire et FICP.



 

Prêt interdit bancaire FICP : comment procéder ?

 

Même si tous les banques et autres acteurs de la finance française peuvent voir votre nom sur le fichier des surendettés de la Banque de France, vous pouvez toujours demander un prêt interdit bancaire FICP. Certes, la procédure sera assez compliquée parce que les banques auront certainement des doutes concernant votre capacité de remboursement et vous risquez toujours de vous retrouver dans de pareilles situations. Pour rassurer l’organisme de crédit qui va vous accorder ce prêt pour interdit bancaire FICP, la meilleure démarche à faire est de vous adresser directement à la personne en charge de vos dossiers en cours, et de lui demander conseil tout en lui exposant vos problèmes et présenter les garanties qui sont à votre disposition, entre autres des bulletins de salaire rassurants, ainsi qu’un bien immobilier qui sera utilisé en guise de garantie.

Avec ce prêt interdit bancaire FICP, vous pourrez enfin vous sortir d’une situation précaire parce que la première chose que vous allez faire est d’essayer de rayer votre nom de ce fichier de la Banque de France en payant vos dettes. Si vous êtes en de bons termes avec votre banquier, vous devriez négocier les majorations et faire en sorte de réduire le délai nécessaire pour enclencher la procédure de défichage BDF.

 

Crédit interdit bancaire : les solutions qui s’offrent à vous

 

Pour trouver un crédit interdit bancaire FICP, faites en sorte de prouver à vos créanciers que vous disposez à nouveau de moyens sûrs pour tout rembourser. À partir du moment où vous y arrivez, de nombreuses solutions s’offrent à vous et ce pour que le credit soit accessible à tous.

 

Prêt FICP pour propriétaire

Vous êtes propriétaire d’une résidence principale ou secondaire ? Vous pouvez vous en servir comme caution dans le cadre de votre crédit interdit bancaire. Dans ce cas, vous devez prévoir que votre maison sera saisie par la banque si jamais vous n’arrivez plus à rembourser l’emprunt, et il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de vous lancer, et de vous servir de cette formule de crédit FICP qu’en dernier recours, lorsque vous aurez vraiment un besoin d’argent urgent et que vous ne trouvez plus d’autres solutions. Et si vous décidez quand même de mettre en caution votre demeure, sachez que vous pouvez recourir au réméré, une procédure qui consiste à faire intervenir le notaire pour vendre votre maison et utiliser cet argent pour payer vos dettes afin de vous enlever du fichier de la Banque de France. S’il y a une différence, elle sera placée sur un compte bloqué à la Caisse des Dépôts et consignation pour vous servir d’apport pour un crédit immobilier. Après 3 mois, vous ne ferez plus partie du FICP et aurez la capacité de recourir à un prêt immobilier qui servira à repayer vos prêteurs et reprendre possession de votre bien immobilier.

 

Prêt FICP pour locataire

En plus du fait d’être interdit bancaire et FICP, vous êtes également locataire. Une situation qui compliquera sans aucun doute l’accès à un crédit interdit bancaire proposé par les organismes financiers. Et si vous optiez pour un prêt entre particuliers, notamment auprès de vos amis et de vos proches que vous pourrez attester avec un contrat de prêt ? Et si vous en avez les moyens et les possibilités, faites une demande d’emprunt à l’étranger. En effet, bon nombre d’organismes de prêt FICP travaillent en partenariat avec des banques situées à l’étranger chez qui vous obtiendrez une carte de débit à utiliser partout dans le monde, et que vous allez alimenter avec vos propres ressources.

 

Prêt FICP et micro crédit social

Le crédit social peut être une solution envisageable pour les personnes sous le coup d’une interdiction bancaire. Pour vous éviter de tomber dans la misère, il existe des associations qui vous prendront en charge parce que vous êtes en difficulté financière. C’est le cas de la CAF qui vous fournira un prêt urgent pour interdit bancaire si vous répondez aux critères de sélections : situation familiale, prestation sociale déjà accordée, etc.

 

Le prêt personnel pour interdit bancaire

 

Vous êtes un particulier à la recherche d’un prêt personnel pour interdit bancaire ? Prenez d’abord conscience du fait que la démarche sera un peu plus compliquée que celle nécessaire pour emprunt classique. À partir du moment où vous êtes déclaré interdit bancaire, vous n’aurez plus aucun moyen de paiement de type chéquier ou carte bleue, car ils vous seront retirés. Ainsi, la priorité est de faire en sorte de vous sortir de cette situation et de rassurer par la même occasion les établissements de crédit, surtout qu’il vous faudra attendre 5 ans pour sortir du fichier FICP des incidents de paiement.

Parmi les solutions de prêt personnel pour interdit bancaire qui s’offrent à vous, vous avez donc la possibilité de recourir à un crédit interdit bancaire spécialement conçu pour les propriétaires. Ici, le bien immobilier sera mis en caution et vous devez demander l’intervention d’un courtier expert en crédit interdit bancaire pour s’occuper de votre dossier. Et si vous êtes un locataire et que vous ne disposez pas de garanties fiables comme un bel héritage, vous allez devoir procéder à un rachat de crédits personnels avec trésorerie supplémentaire. Il s’agit d’une formule de regroupement de crédits qui servira à régler vos dettes en cours, tout en vous constituant une petite somme en réserve à utiliser pour subvenir à vos besoins personnels. Avec ce prêt personnel pour interdit bancaire, vous disposez d’une solution fiable pour sortir enfin de cette situation d’endettement et l’organisme de crédit expert en rachat de crédit vous aidera à mieux vous y retrouver.

 

Crédit interdit bancaire et FICP : la démarche à suivre

 

Le crédit interdit bancaire est le dernier recours pour toute personne n’ayant plus les droits de bénéficier des services bancaires classiques. Mais pour les personnes interdites de crédit ou FICP, il existe toujours des solutions envisageables parce que les crédits ont été créés essentiellement pour ceux qui n’ont pas d’argent pour subvenir à leur besoin. Pour ce faire, la première étape consiste à rembourser toutes les dettes en cours et attendre entre un à deux mois pour sortir du fichier du FICP. Et si vous êtes propriétaire, vous pourrez toujours mettre ce bien sous caution et recourir à un crédit hypothécaire et regrouper par la même occasion tous vos crédits en cours. Il est également envisageable de faire appel à un rachat de crédit où vous pourrez renégocier la durée de remboursement et le montant d’une mensualité, de manière à réduire vos charges. Enfin, il est toujours possible d’ouvrir un compte bancaire à l’étranger et vous en servir pour faire un crédit.

5.0
01